Gérer le registre des stupéfiants avec Bourgelat 10.32d à partir du 24 avril 2017

Suivant l’arrêté ministériel du 19/01/2017, à compter du 24 avril 2017 la kétamine et ses sels sont classés dans la liste des substances stupéfiantes, y compris sous ses formes injectables utilisées par les vétérinaires.
En tant que vétérinaire, vous êtes dans l’obligation de consigner son utilisation dans un registre des stupéfiants. Ce registre doit respecter les points suivants :

•    être conservé 10 ans et rester accessible, consultable et exploitable pendant toute cette période
•    être au format papier (sans rature ni surcharge) ou informatique (conditions de validation du support informatique : impossibilité de modifier les données après enregistrement, édition mensuelle obligatoire sur papier et possible à tout moment à la demande, identification de l’établissement sur chacune des pages éditées, duplication des données sur 2 supports informatiques distincts, un support de consultation et un second support de sauvegarde)
•    recenser les entrées (les livraisons des centrales) et les sorties (les quantités administrées par les vétérinaires en « ml ») (art. R. 5132-36)
•    comporter la date, la désignation de la spécialité et la quantité reçue ou délivrée en unités de prise

A partir de la version 10.32d de Bourgelat, la gestion du registre des stupéfiants selon la réglementation en vigueur est en place.

Si vous possédez une version 9 ou plus du logiciel bourgelat, il vous est possible de vous connecter à notre site internet www.bourgelat.fr avec vos identifiants de connexion afin de télécharger la dernière version en date comprenant ces ajouts.

Vous pouvez Consulter la page de notre Wiki « Registre des stupéfiants » à l’adresse suivante afin d’en apprendre plus sur l’utilisation de ce registre dans Bourgelat : https://wiki.bourgelat.fr/index.php/Outils#Registre_des_stup.C3.A9fiants

Nous restons à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

Bien cordialement,

L’équipe de Bourgelat